30/11/2005

MOI et Coach, Bd des temps modernes. Historique et bibliographie.

L'histoire de la creation de MOI et Coach, BD des temps modernes, remonte a une deuxieme annee en biologie. Les experts debattent encore a propos du cours qui vit leur naissance (ecologie ou geologie?). Ce qui est sur c'est que c'etait le plus chiant possible (c'est bien pourquoi les experts n'arrivent pas a se decider...l'opinion personnelle de l'auteur est que cela eu lieu pendant un cours d'ecologie). Ndla: si concernant la suite mon cher public s'en fout ou ne comprend pas tout: c'est normal.

Dans leur premiere aventure, MOI et son fidele coach devaient sauver le monde de la domination de Fantomas. Ce dernier s'averant etre en fait l'infame professeur Meerts. Dans un moment de bravoure inspire des mangas les plus daubesques, le fidele Coach decida de se sacrifier pour sauver son maitre et le monde (oh non!). Mais coup de theatre! Au lieu de tuer l'infame professeur cela n'eu pour effet que de reveler sa veritable identite: le demoniaque docteur Demaiffe. Notre heros etait dans une merde profonde, il faut bien le dire. Mais soudain le demoniaque docteur commis l'erreur de perir d'otite. Le crime et les blagues nulles ne paient pas. Un final emouvant montrait MOI pleurant sur la tombe de son fidele coach. Mais ce dernier etait-il vraiment mort? Ou alors l'auteur allait-il preferer recourir au vieux truc du jumeau?

Dans leur seconde aventure ("les nouvelles aventures de MOI et Coach") MOI et Coach (qui n'etait pas vraiment mort car le coup du jumeau c'est completement foireux, meme si c'est pour faire revenir chow yun fat... bref...) combattaient dark vador qui voulait devenir le maitre du monde. Ils etaient encore une fois mal barres car dark vador avait la force avec lui. "Il existe une puissance encore plus grande que la force" declara MOI sans mollir. "Ce n'est pas possible!" s'ecria vador, paraphrasant ainsi ehontement son fiston, "quelle est cette puissance?"

"Celle qui procure avantages au paresseux, qui regle les problemes de l'insouciant, celle enfin qui permet d'atteindre a l'illumination supreme, que certains poursuivent toute leur vie sans jamais l'atteindre: le tres fortement puissant "carre de valets dans ta tronche" ." "Tu as beau avoir la force, la chance est avec moi Dark: et tu vas souffrir!"

Suite a cette tirade epique, le sabre laser de vador tomba en panne de piles et il se ramassa un pot de fleurs sur le haut du casque (tout en glissant sur une peau de banane: un combo mortel!). Une fois encore MOI et Coach avaient sauve le monde.

Voila vous avez maintenant une petite idee du style narratif de MOI et Coach: Bd des temps modernes. Ce resume de leurs aventures pour que tout le monde puisse comprendre la suite. Cela permet egalement de vous preparer au choc car c'est, comme vous l'avez surement compris maintenant, assez puissant comme BD (et encore vous avez pas vu les dessins!). Leur (pour l'instant) unique apparition japonaise sera devoilee au prochain post.

Dans la collection "les aventures de MOI et Coach":

-Les aventures de MOI et Coach. (1998-1999. Tirage unique sur papier glace couverture de bloc de feuilles GB. Collection privee).

-Les nouvelles aventures de MOI et Coach. (1998-1999 Tirage unique sur papier quadrille business. Perdu corps et bien).

-MOI et Coach dans la 3eme dimension (aucune information disponible. Reedition en cours).

-MOI et Coach et la machine a voyager dans le temps. (aucune information disponible. Reedition en cours)

Dans la collection "Apprenons tout en nous amusant avec MOI et Coach":

-MOI et Coach donnent les questions de l'examen de bioch aux nouveaux. (Tirage unique sur papier brouillon imprimante sans chlore, sans en tete, format demi-A4. Collection privee)

08:43 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Le (faux) retour de MOI et Coach!

En effet, comme annonce precedemment, MOI et coach etaient censes faire leur grande reapparition sur les pages de ce blog... Mais il se trouve que n'ayant plus de cours de m***e a suivre, je n'ai donc plus eu l'opportunite de donner suite a leurs aventures palpitantes. Malgre cela, ils ont quand meme fait leur apparition une fois depuis que je suis au japon. Cela me donnera l'occasion d'introduire le truc ultra commun dans ce pays que tous le monde utilise pendant ses etudes de japonais (les indigenes comme les gaijins): les "flashcards"...

08:08 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/11/2005

Un dessin sur deux pages...

...qui donne super bien en realite mais comme ca c'est pas top...

11:18 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Le mechant du premier volume.

J'attends le second avec impatience...au mois de mars selon mes estimations febriles. A ce train la j'aurais tout juste finit de traduire le premier.

11:17 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Dans Blame! le heros avait un flingue genial...

...Dans biomega c'est la moto (avec accesoires) qui pete!

11:16 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un zombie dont j'ai coupe la tete...

Desole... de toutes facons il allait la perdre deux pages plus loin.

11:15 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Biomega?

Mais qu'est ce? Le nouveau manga de tsutomu nihei. C'est donc forcement genial et il sortira vraisemblablement en europe vu que tous ses autres travaux ont ete publies chez nous (enfin chez vous). POur l'anectdote, il a une formation d'architecte et ca se ressent dans le dessin. C'est aussi un fan de enki bilal (ce qui prouve que c'est un mec bien) et d'ailleurs dans l'art book faramineux "blame! and so on" que j'ai achete y'a un bon moment maintenant...Y'a une interview croisee avec bilal (et benicio del toro: pourquoi? Aucune idee)!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Fabuleux mais... je peux pas lire ce qu'ils disent!!!! Arg! Pourtant ces deux la (nihei et bilal) sont de "vrais artistes" et probablement parmi les mecs les plus interessants du paysage dessine dans leurs pays respectifs...(mais j'avais peut etre deja raconte ca)

11:14 Écrit par pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |